Les pygmées du Burundi (Twa), un peuple autochtone, sont apparentés aux groupes twa de la République Démocratique du Congo et du Rwanda. Ils sont plus ou moins sédentarisés et vivent en symbiose économico-politique avec les autres Barundi. Leur statut social précolonial les plaçait dans une sorte de « caste » au sein de la société burundaise, définie par une endogamie relativement rigoureuse et certaines spécialisations économiques, techniques ou rituelles. C’est ainsi leur excellente connaissance de la forêt et des végétaux faisait d’eaux de précieux fournisseurs des gibiers et des constructeurs très recherchés dans la fabrication et l’entretien des enclos de l’aristocratie.


Aujourd’hui les Twa se mêlent intimement aux Barundi tant au niveau linguistique que culturel mais ils sont très marginalisés si bien qu’ils sont reconnus par la constitution comme étant une ethnie. Les Twa n’ont pas les mêmes droits que les autres ethnies reconnues par la même loi.